La santé maternelle et infantile

La santé maternelle, Néonatale et Infantile concerne tout le monde. Au Burundi, Selon EDS III :

  • la mortalité maternelle est de 392 /10000 naissances vivantes et la mortalité infanto- juvénile est de 78 /1000 naissances vivantes ; 
  • Seules 47 % de femmes ont effectué des consultations post natales. [expander_maker id=”9″ more=”Read more” less=”Read less”] .51% reçoivent des soins post natals d’un personnel formé dans les 48 heures de leur accouchement,
  • 29% ont une couverture contraceptive et le taux de fertilité maternelle est de 5.5 par femme.
  • Risque de décéder entre la naissance et le 28ème de vie est de 23/1000, cela veut dire qu’environ un enfant sur 20 meurt avant d’atteindre son premier anniversaire ;
  • Le taux de CPN précoce est 49% qui de loin inférieur au niveau souhaité (80%) 
  • Le pourcentage de femmes enceintes et allaitantes séropositives sous TARV est de 80.52% ;
  • Couverture en MIILDA pour les femmes enceintes est de 72.8% .

Compte tenu que la santé maternelle et infantile figure dans la 3ème priorité, le  RCBIF contribue à l’amélioration de cette dernière par des approches suivantes :

  • SMNI/CoH for MCH : les Leaders Religieux sont formés pour développer des compétences d’amélioration de la santé des mères (mères enceintes, allaitantes,  du fœtus dès la conception jusqu’à l’accouchement). Chaque personne doit intervenir pour sauver, assister ou secourir la vie (le mari, les voisins). 
  • TTC consiste en suivi des femmes enceintes  (CPN précoces, 4 CPN,) et allaitantes jusqu’à l’âge de 24 mois (CPoN, Vaccination, ANJE, PF),  suivi par des visites à leur domicile.
  • PPC : les couples modèles sensibilisent leurs voisins à la santé maternelle et infantile par leur vécu.

Les principales réalisations

  • 30 Leaders religieux ont été formés sur le CoH SMNNI ;
  • 439 agents de santé communautaire ont effectué des visites à domicile chez les femmes enceintes et allaitantes. [/expander_maker]