Nutrition et Sécurité alimentaire

Selon OCHA, dans son document « Le plan de réponse humanitaire », fin 2018, le nombre de personnes en insécurité alimentaire aiguë s’élevait à 1,7 million. Cette diminution de 30% par rapport à 2017 est attribuée aux conditions pluviométriques plus favorables ainsi qu’aux interventions des acteurs gouvernementaux et partenaires humanitaires du secteur.[expander_maker id=”9″ more=”Read more” less=”Read less”]

Toutefois, 15% de la population burundaise éprouve toujours des difficultés à couvrir leurs besoins alimentaires sans compromettre leurs moyens d’existence. Les aléas climatiques, les déplacements de populations, la conjoncture économique  précaire, les menaces zoo phytosanitaires et la pression démographique, constituent les principales causes de l’insécurité alimentaire aiguë au Burundi. 

Sachant que la nutrition et la sécurité alimentaire dans  la 2ème priorité des ODD, le  RCBIF en collaboration avec les différentes parties prenantes a mis en place des stratégies innovantes pour atteindre des résultats fiables en matière de nutrition. Les stratégies utilisées sont les suivantes :

  • Care group est un réseau communautaire composé d’Agents de changement (ASC et Leaders Religieux) qui diffusent des  leçons relatives à la santé, la nutrition et l’hygiène. Ils font le dépistage massif de la malnutrition et font des références vers les structures de santé ou les FARN.  ;
  •  ANJE : Alimentation du Nourrisson et du Jeune Enfant. Les mères enceintes et allaitantes sont sensibilisées sur une alimentation convenable de leurs enfants.  

FARN : Foyers d’Apprentissage et de Réhabilitation nutritionnelle  pour les mal nourris modérés. Les mères apprennent à préparer les menus

Les Principales réalisations

  • 35 Care Groups composés de 12 femmes de voisinage bénéficient des leçons sur la nutrition de façon régulière.
  • 200 bénéficiaires ont été appuyés des kits de sécurité alimentaire (semences de légumes); 
  • 200 jardins de cuisine ont été mis en place ; 
  • 300 personnes ont été identifiées et appuyées ;
  • 54 membres de la communauté ont été formés sur le changement de comportement pour la  lutte contre la malnutrition ;
  •  159 agents de la communauté ont été formés sur l’approche FARN (foyers d’apprentissage et de réhabilitation nutritionnelle)
  • 12 FARNs ont été mis en place ;
  • 9 044 enfants ont été dépistés massivement de la malnutrition ;
  • 3819 bénéficiaires ont reçu des messages clés sur la bonne alimentation . [/expander_maker]

Nutrition et Sécurité alimentaire Comment

Comments are closed.