Protection de l’enfant

Dans le contexte burundais, la négligence des enfants est multidimensionnelle et multiforme. Elle touche tous les domaines du développement et du bien-être. Elle est liée à la prévalence des autres formes de violence, y compris le travail des enfants, le mariage des enfants, les abus sexuels, les enfants de la rue ainsi que le manque de besoins de base comme la nourriture, les soins de santé, l’éducation et les soins physiques.

[expander_maker id=”9″ more=”Read more” less=”Read less”]

Selon l’EDS 2016-2017, chez les enfants de moins de 5 ans :

  • la mortalité infanto-juvénile est de 78/1000 naissances vivantes ;
  • seuls 40% des enfants de moins de 5 ans dorment sous les MIILDA ; 
  • La prévalence de la malnutrition aigüe est de 4.5% au niveau national.

Sachant que vivre et le bien-être de tous à tout âge est la 3ème priorité des ODD,Le RCBIF contribue à l’appui au  système de protection des enfants contre toute sorte de violences et de négligence en l’occurrence les abus, l’exploitation, le trafic de l’enfant, la non scolarisation et la déscolarisation, le non enregistrement des naissances à l’état civil par les approches suivantes :

  • Celebrating families. Elle  vise l’harmonie de vie dans les  familles. Les Leaders Religieux s’impliquent davantage dans cette approche vue leur grande influence dans la société.
  • Empowered World View (changement de mentalités pour le développement durable) réveille la conscience des familles sur leur responsabilité dans l’éducation de leurs enfants.

En outre, le RCBIF est un des acteurs dans la campagne contre la négligence envers l’enfant au Burundi ‘’HUMURA KIBONDO’’ qui vise l’épanouissement et le bien-être de l’enfant burundais. [/expander_maker]